mille baisers..

Publié le par automne81

http://perlbal.hi-pi.com/blog-images/139934/mn/1211901361.jpg 

On le pose ou l’on veut, sur la main où sur la joue

Se noie dans les  chagrins, s’enchaîne  dans les Au Revoir,

Il rayonne et s’illumine dans le bonjour des retrouvailles.

 

Un élan de tendresse, l’accroche du bout des doigts,

Ce  baiser  invisible tombé  dans le creux d’une main,

Souffle drapé d’émoi, de celui, de celle qui l’envoi.

 

Le baiser du matin, les yeux collés, cherchant sa joue

Dans le creux d’une oreille deviens coquin et doux,

S’ébroue et s’encanaille  en tombant dans le cou.

 

Rapide, le baiser du soir, bougon de son retard,

Tant  de  baisers fêlés, qui  lui  faut  réparé,

Pour deux amoureux fous le baiser  oreiller.

 

Baiser  écrit en abrégé, baiser d’ado à demi avoué

Lui donne le nom du vent ‘bise‘, il se sent plus léger

Sur les bancs du collège, il n’est pas le dernier.

 

Le baiser bobo, p’tit  bout ‘chou, doubler d’un souffle doux,

Ce pansement de quatre sous, celui que répare tout,

Aux rires de bébé que rien n’arrête, du baiser trompette.

 

Caché, discret, petit où grand, cadeau volé, où enivrant,

Baisers passeports  et passe partout, pour un millier de Baisers.

Publié dans poèmes

Commenter cet article

New Dawn 06/11/2013 08:03


Quel bel hymne au baiser ! cela donne envie d'en donner et d'en recevoir ...

Florentin 05/11/2013 18:11


Joli collier de baisers !

justine 23/10/2013 10:54


C'est un beau baiser,


c'est un beau poème,


Qu'il soit écrit en abrégé, 


Le mot BAISER, je l'aime !


Justine.
L'auteure, c'est toi ? 

automne81 29/10/2013 19:18



et non ma justine si je n'ai pas signe c'est qu'il n'est pas de moi...mais je l'aime particulierement..c'est pour cela que je l'ai mis pour mon retour


bises