ils sont là

Publié le par automne81

les Dunkerquois:
   paroles ci dessous:
 

A Dunkerque quand vient le carnaval, on est tous joyeux comme des cigales
on se grime on s'met de la peinture,on s'en fout plein,  plein sa figure
on s’habille avec de vieux habits et l'on sort son grand parapluie.
Avec tout ça on est paré pour le Carnaval et l'boulot ben on s'en fiche pas mal.
On est heureux, on est heureux elle  peut dire  tout c'qu' elle  veut

Mais dans la bande on est heureux,on est heureux ,on est heureux, 

Elle peut dire tout c'quelle veut mais nous on est heureux......

 http://www.penet1.com/IMG/jpg/carnaval-dunk.jpg

 

 

--------------

Difficile d’expliquer pourquoi cette tradition ancienne a survécu, ni le succès sans cesse renouvelé de ce grand rassemblement populaire. Si les origines se perdent dans la nuit des temps, certaines affirment que les premières " bandes des pêcheurs " seraient liées aux fêtes données par les armateurs avant leur départ pour l’Islande. Toutefois, vers la fin du XVIIIe siècle, les armateurs commencent à se désengager vis-à-vis de cette coutume et les marins profitent alors de l’aubaine que représente le temps du carnaval pour anticiper leurs journées récréatives. Dès le début du XIXe siècle, le port de Dunkerque affiche déjà l’un des carnavals les plus originaux de France. 

 

On n'est pas spectateur au carnaval de Dunkerque puisqu'il n'est pas un "spectacle".

On devient très vite acteur parmi des milliers d'autres acteurs : par un air de musique reconnu, par des amis rencontrés, par l'interpellation anonyme de carnavaleux chaleureux ou par l'intrigue personnalisée d'une relation déguisée et donc     momentanément inconnue....    
Vous pouvez mettre plein écran,en bas a droite de la vidéo:

     
Pendant que les tambours battent le rappel, l’énorme pagaille s’organise. Les masquelours, méconnaissables sous leurs maquillages bariolés, se prennent bras dessus, bras dessous pour former des lignes. Les places du premier rang sont très convoitées car c’est là que l’engagement physique va être le plus complet ; c’est aux premiers rangs qu’appartient le privilège de protéger les musiciens de la foule
qui les suit.
Au signal du tambour-major situé à l’avant-poste, fifres et tambours entament le rigodon d’honneur qui servait de rassemblement aux soldats de l’Empire. La foule compacte saute en cadence, on pousse déjà pour mettre les premières lignes à l’épreuve. Le tambour-major, à la tête d’une soixantaine de musiciens vêtus du ciré et du suroît jaune des pêcheurs, ordonne que cesse le rigodon afin que les fifres reprennent des airs traditionnels de marche connus de tous. Le cortège s’ébranle.
Durant quatre heures, la "visscherbende" déferle sur la ville comme une vague de fond au rythme des chahuts, des arrêts obligés des musiciens et des rendez-vous incontournables....
Jean Bart est le héros de la ville c'est pourquoi le rigodon final se termine par la cantate a Jean Bart ,genou à terre la main dans la main   ,c'est un vértitable moment de recueillement et de ferveur populaire... 
 
 Jean Bart,salut  
salut à ta mémoire,

de tes exploits tu remplis l’univers,

ton seul aspect commandait la Victoire,

et sans rival tu régnas sur les mers.

Jusqu'au tombeau France Mère adorée

jaloux et fiers d'imiter ta valeur

Nous défendrons ta bannière sacrée sur l'océan

qui fut son champ d'honneur

sur l'océan qui fut son champ d'honneur.

Jean Bart, Jean Bart, la voix de la Patrie

redit ta gloire et ton nom immortel et la cité

qui te donna la vie érigera ta statue en autel

érigera ta statue en autel.

 

Vive les enfants d’Jean Bart, ce sont de fameux gaillards,

pour les fêtes et pour les bals du carnaval…

 

     

Commenter cet article

Greg 05/03/2013 17:50


Coucou Evelyne,tu m'étonnes que je vais mettre mon com ici,et oui je suis un enfant de Jean Bart(rire)!Aaaah une chapelle aux Trois Joyeuse,un chahut avec la bande des pêcheurs et un bal au
Kursaal ou à La Poudrière,ça le fait!Faut pas non plus oublier l'hymne à ¨Cô-Pinard,tambour major légendaire de Dunkerque!Merci pour ce superbe article,passe une bonne soirée,bisous a+


http://youtu.be/wmlwjgnXPOY

automne81 05/03/2013 20:11



merci


greg ça manquait a mon article !!!!!


bises a toi fils de Jean Bart...


 



Florentin 02/03/2013 14:39


Restent les lieux historiques du Carnaval, Dunkerque, Granville ou Nice, par exemple. Mais, dans les petites villes, la mienne, par exemple, le carnaval se meurt . Cette année, le nôtre fut
mortel d'ennui. Il faut dire que l'ambiance sociale n'est pas au beau fixe et que les gens n'ont plus trop envie de s'amuser...

justine 02/03/2013 11:42


J'suis de ch'nord, mais jamais je ne suis allée au carnaval de Dunkerque. Dommage car j'aime tout ce qui objet de convivialité..
La recette miracle de ce carnaval c'est que les gens du Nord ont dans le coeur le soleil qu'ils n'ont pas dehors !


A la r'voyure !


Bises de Justine

ANTO' 28/02/2013 13:13


Salut Evelyne ,je connais des gens qui ne sont pas originaires du nord et qui font le déplacement chaque année pour l"ambiance inimittable et fraternelle .


bonne soirée vent du nord aujourd'hui   bise

Axel21 26/02/2013 16:27


Hi hi, à Dunkerque, pendant le carnaval, c'est surtout la tournée des bars que celle de Jean Bart